56) Le roi des Belges a-t-il trahi ses alliés ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

56) Le roi des Belges a-t-il trahi ses alliés ?

Message par Terreblanche le Mer 7 Avr - 5:38


C'est une légende absurde concoctée par un politicien français
doté d'une langue de vipère:Paul Reynaud.
Cette calomnie vile traîne encore dans certains livres.

Le gouvernement belge,au printemps de 1936,proclame sa neutralité,
rompant avec l'alliance occidentale conclue sous la pression de l'envahisseur,
l'été de 1914.
Ce revirement modifie considérablement la stratégie française.
Les maréchaux Ferdinand Foch et Philippe Pétain,pour une fois
à l'unisson,avaient défini en 1921 l'option stratégique en cas de nouvel
affrontement avec le Reich:les plaines belges seraient le site de bataille,
tandis qu'à l'est les troupes allemandes seraient contenues par une ligne
discontinue de fortifications puissamment dotées d'artillerie
(la ligne Painlevé,rebaptisée Maginot).
C'est la raison pour laquelle cette ligne s'interrompait à hauteur de Sedan,
laissant le libre accès aux plaines de Belgique.

Le 10 mai,en application de ce plan,les meilleures troupes françaises
(celles du GA-Nord) passent en Belgique et même dans le sud du territoire néerlandais,accompagnées du modeste corps expéditionnaire britannique.
Ces troupes se font couper du reste de l'Armée française,du
14 au 21 mai,par une offensive de Panzerdivision,de
Sedan à la côte de la Manche, le long de la rive nord de la Somme.

Après une brève contre-attaque d'une douzaine d'heures,menée
le 21 mai entre Arras et Cambrai,les Britanniques
décrochent en direction des ports de la Mer du Nord,sans prévenir
le roi Léopold III,chef de l'Armée belge,ni même le chef
de l'Armée française,le général Maxime Weygand
qui prépare une contre-offensive à la fois par le nord et par le sud
contre le mince rideau de troupes allemandes aventurées entre
Sedan et Abbeville !

Le flanc sud des troupes belges est dégarni de troupes alliés
par le départ précipité (d'aucuns ont parlé de fuite) des Britanniques.
Dans ces conditions,il n'est pas étonnant que le roi des Belges ait ordonné
de déposer les armes le 28 mai,pour sauver la vie de ses soldats.


Cette décision lui valut un lynchage médiatique de Léon Blum
et de Paul Reynaud.
De nombreux auteurs ont longtemps repris la fable grotesque
selon laquelle la capitulation belge (le 28 mai) aurait provoqué le départ
des Britanniques (débuté dans la nuit du 21 au 22 mai).
Certains historiens semblent brouillés avec la simple logique.


study

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum