52) Les bombardements aériens de Varsovie .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

52) Les bombardements aériens de Varsovie .

Message par Terreblanche le Sam 3 Avr - 6:17

(17 septembre 1939) et de Rotterdam (14 mais 1940).


Ces bombardements sont la conséquence dramatique d'un réflexe
stratégique suranné de la part de chefs d'armée polonais et néerlandais.
Il est absurde et criminel,à l'ère de l'aviation de combat,d'ordonner
aux armées en déroute de se réfugier dans de grandes agglomérations.
Les généraux exposent leurs compatriotes civils à partager le sort
de leur armée.Il est évident qu'en temps de guerre,l'armée d'un bord cherche,
par tous les moyens,à détruire celle de l'autre bord ou à la faire capituler
et ce au plus vite.

Le 13 septembre 1939, Adolf Hitler,qui suit de près les opérations militaires
en Pologne,ordonne de libérer quelques prisonniers de Guerre (PG
) polonais,envoyés en messagers (les soldats polonais tirent
sur les parlementaires allemands exhibant le drapeau blanc,comme
en a témoigné le caporal Misch) auprès du commandant en chef
des troupes réfugiées à Varsovie,lui enjoignant d'évacuer la ville
où il a enfermé 120 000 troupiers.
L'évacuation permettrait d'éviter tout dommage aux monuments historiques
et à la population civile.
Le 16 et 17 septembre, 12 avions He 111 larguent des tracts
invitant les civils à quitter une ville qui doit être bombardée incessamment.
Faute de réponse,le bombardement aérien est réalisé l'après-midi
du 17 septembre:

630 tonnes de bombes sont déversées (à comparer,par exemple,
aux 5 500 tonnes qui écraseront Cologne dans la nuit du
30 au 31 mai 1942, lors d'un raid de la RAF).
10 % des immeubles de la capitale polonaise sont touchés
et l'on dénombre environ 5 000 morts ( 30 000 dans le roman de Churchill
intitulé Mémoires de guerre).


Le même scénario est rejoué à Rotterdam,le 14 mai 1940,
où un corps d'armée tarde à se rendre.
On apprendra au TMI de Nuremberg que l'ordre
d'annulation de Göring est parvenu trop tard aux escadrilles
de bombardement:
97 tonnes de bombes font 814 morts
(chiffres néerlandais,à comparer aux 35 000 de la version churchillienne).
Les habitants de Rotterdam ont nettement plus souffert
des cinq bombardements " libérateurs " de 1944.


study scratch

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 69
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum