49) La Gestapo se cachait-elle derrière Georg Elser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

49) La Gestapo se cachait-elle derrière Georg Elser ?

Message par Terreblanche le Mer 31 Mar - 6:01


Non,mais les policiers de la Kripo chargés d'assurer la sécurité du Führer
ont été fort négligents,comme ils le seront plus tard,en juillet 1944.

Comme à l'accoutumée, Adolf Hitler prend la parole,dans la grande salle
de la Bürgerbräukeller de Munich,devant un millier de vieux camarades
du NSDAP, le 8 novembre 1939:état de guerre ou pas,
on fête le souvenir des camarades morts en 1923,
lors de ce que l'on a appelé très abusivement une tentative de putsch.
Ce 8 novembre 1939, vers 23h20,quinze minutes après le départ prématuré
d'Adolf Hitler (qui d'habitude converse deux ou trois heures avec les vieux
compagnons munochois du parti),une explosion tue sept membres du NSDAP
et en blesse 63,dont Friedrich Braun,le père d'Eva.
Le départ prématuré d'Hitler,en rupture d'une tradition remontant à 1925
et chacun sait que le Führer,en bon obsessionnel,déteste changer
ses habitudes,a fait évoquer,par la propagande de guerre alliée,un pseudo-attentat,organisé par la Gestapo,le canard étant repris par une foule d'historiens dans les années 1950-1970.
En fait,le Führer a quitté la salle à la suite d'un appel téléphonique de Göring
le priant de rentrer au plus vite à Berlin pour règler un conflit d'attribution
d'explosifs entre la Heer et la Luftwaffe,l'offensive à l'Ouest
étant prévue le 12 novembre (les conditions climatiques et
un changement de plan feront reporter la date au 10 mai 1940,
le jour où est née la guerre moderne).

Le terroriste est un menuisier communiste,ex-milicien du Front Rouge,
qui est arrêté à un poste frontière germano-suisse,à la mi-novembre
pour avoir présenté un passeport périmé depuis longtemps
(la fouille de son manteau a permis de trouver un insigne
de la milice communiste).
Georg Elser déclare avoir travaillé en solitaire,implantant une bombe
et un mécanisme d'horlogerie dans un pilier de bois proche de l'endroit
où parle rituellement le Führer
(l'endroit même où il avait pris la parole dans la soirée du 8 novembre 1923).
Sans l'appel de Göring, il est fort probable que l'existence d'Adolf Hitler
se terminait le 8 novembre 1939.

Dépité par la prestation lamentable de ses policiers, Himmler
voit en cet attentat " la main de l'Intelligence Service "
et Hitler accepte sa proposittion d'enlever deux agents britanniques
qui complotent à Venlo,une ville située à la frontière germano-néerlandaise.
La neutralité du gouvernement des Pays-Bas (comme celui de la Belgique)
est une notion toute théorique:entre septembre 1939 et mai 1940,
le ministre allemand des AE a déposé 127 protestations
auprès des gouvernements belge et néerlandais pour
violation de leur neutralité au profit des Franco-Britanniques.


En réalité,l'attentat de Georg Elser,qui a effectivement agi en solitaire,
ne démontre qu'une chose:l'amateurisme des hommes du service de protection
rapprochée du Führer...mais,en novembre 1963,
les hommes du Service Secret des USA feront pire encore.

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum