Paul RASSINIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul RASSINIER

Message par crêve-tabous le Sam 13 Mar - 12:18

Paul Rassinier a donné à plusieurs reprises des détails sur sa vie,
en particulier sur ses activités de résistant et sa déportation lors
de la Seconde Guerre mondiale.
Ces éléments biographiques furent, pour
certains, tout d'abord jugés crédibles par les historiens (Pierre Vidal-Naquet,
dans
Les Assassins de la mémoire
, admettait la réalité des descriptions
de Rassinier de la vie dans les camps, tout en condamnant les propos négationnistes, par exemple sur les chambres à gaz).
Ils ont également été repris et diffusés par les négationnistes, mais sont aujourd'hui mis en doute,
par exemple dans l'étude de Nadine Fresco (1999),
et jugés contradictoires, non vérifiables ou réfutés par des preuves matérielles
et des témoignages, selon les cas.

L'importance du rôle de Rassinier dans l'histoire du négationnisme tient au fait
que, selon la formule de l'historien Pierre Vidal-Naquet, le « pont entre l'extrême droite et l' ultra-gauche »
est consacré depuis le début des années 1960 lorsque Maurice Bardèche est devenu l'éditeur de Paul Rassinier.
Rassinier est en outre le deuxième personnage à avoir structuré le discours négationniste
en France après Maurice Bardèche.
Il eut donc une grande influence dans le développement du négationnisme en France, ce qui se traduisit par la reprise de certaines de ses inventions censées réfuter
la réalité du génocide des Juifs.
Il est ainsi l'un des premiers à soutenir que les Juifs auraient inventé la Shoah pour l'argent.
Afin d'illustrer cette affirmation, il soutient à plusieurs reprises,
dans Le Drame des Juifs européens (1964), que l'Allemagne aurait versé
à Israël des indemnités
d'un montant calculé sur la base du nombre de Juifs exterminés, nombre gonflé
en conséquence selon Rassinier.
Il s'agit d'une contre-vérité puisque, en réalité, le calcul fut
établi, à l'exacte inverse de ce que Rassinier prétend, sur la base du
nombre de survivants s'installant en Israël.
Témoignages


À sa mort, Rassinier est encensé par l'extrême droite, en particulier par Maurice Bardèche
qui écrit sa nécrologie et loue « l'honnêteté et le sens de la vérité »
qu'il voit en Rassinier, qualités qui seront réaffirmées plus tard par Robert Faurisson.
À gauche, et dans les milieux anarchistes, les avis sont partagés. Émile Bauchet écrit l'éloge funèbre, prononcée par le président de l'union départementale du syndicat Force ouvrière,
Alfred Tschann, et souligne la « droiture et l'intégrité » de Rassinier.
D'autres témoignages sur sa personnalité en dressent un portrait différent :
« Un jour, animant à l'époque le groupe libertaire de Mâcon, je rencontrai
Rassinier dans la rue [...]. Il me demanda si j'avais lu le dernier numéro
de Défense de l'homme.
Comme je répondais évasivement, il me dit qu'il y était publié un article de lui
absolument remarquable. Je crus qu'il plaisantait. Eh bien, il ne plaisantait pas ! Rassinier était un militant honnête et dévoué.
avatar
crêve-tabous

Messages : 430
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 43
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul RASSINIER

Message par Rudolf le Sam 24 Avr - 22:44

Quelqun sait il où trouver ses ouvrages ?
avatar
Rudolf

Messages : 394
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 27
Localisation : Royaume Burgonde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul RASSINIER

Message par Meyer Fritz le Mar 27 Avr - 14:16


Une étude historique, puisée aux meilleures sources:
Very Happy
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:tbgnR__sG7EJ:abbc6.com…

_________________

S
ervice Sécurité.


avatar
Meyer Fritz

Messages : 80
Date d'inscription : 03/02/2010
Age : 47
Localisation : Kanzlei

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul RASSINIER

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum