30) Les deux autodafés de Joseph Goebbels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

30) Les deux autodafés de Joseph Goebbels

Message par Terreblanche le Jeu 11 Mar - 7:03


" L'art est un embellissement de la vie,une élévation de l'esprit "
a écrit Adolf Hitler.
Rien n'est plus contraire à " l'esthétique de la période de Weimar "
(variante,au gré du lecteur:la prodigieuse activité culturelle du Berlin
des année 1919-1932,cf.question 36).

Adolf Hitler,Alfred Rosenberg (chargé de la politique culturelle du NSDAP),
Joseph Goebbels communient au même mépris pour les
" bousilleurs déments "(Hitler dixit).
C'est dans ce contexte d'affrontement de conceptions opposées
qu'il faut replacer les deux autodafés mis en scène par le " petit docteur ",
devenu en mars 1933 le ministre de la Propagande et de l'Education populaire.

Dans la soirée du 10 mai 1933,devant l'Opéra d'Etat de Berlin,
il préside l'autodafé de 20 000 livres,raflés dans diverses bibliothèques publiques,regroupant une centaine d'oeuvres de 24 auteurs:des marxistes
,des psychanalystes,des contempteurs haineux de la société allemande traditionnelle,des antimilitaristes,enfin de l'Asphaltliteratur
(de la littérature de trottoir,l'on dirait de nos jours de la
littérature de hall de gare).
Deux jours plus tard,à Paris,l'infatigable Münzenberg
(cf.question 27)
fonde la Bibliothèque de la Liberté,pour promouvoir les oeuvres vomies
par les nationaux-socialistes:la Liberté au service du Komintern !

En 1933,quand Hitler devient Chancelier,les musées du Reich
regorgent de tableaux et de dessins,achetés fort cher par les conservateurs
(très orientés politiquement),durant la République de Weimar.
Le Reich manque de devises pour son commerce extérieur.
Joseph Goebbels s'illusionne fort lorsqu'il s'écrie:

" Ce fumier va nous rapporter beaucoup d'argent ".

En effet,personne ne veut à l'étranger de ces " oeuvres géniales "
(ce sont du moins les historiens de l'art qui l'affirment),ou à vil prix.
En 1938Londres,18 toiles de Paul Klee
sont vendues 40 £ l'ensemble (ce qui met la douzaine à un peu moins de 30£).

C'est pour accroître la valeur marchande de l'énorme stock
" d'art dégénéré "
(l'expression a été inventée par un Juif célèbre),des oeuvres qui encombrent
les sous-sols des musées allemands et autrichiens,qu'a lieu,le 20 mai 1939,à Berlin,
le second autodafé:on brûle solennellement 3 825 dessins et 1 004 tableaux,
choisis parmi les plus laids par des fonctionnaires du Promi
(le ministère de la propagande).

En 1945Nuremberg,les Alliés brûleront 10 tonnes de livres
et de brochures édités durant le IIIè Reich,privant les historiens
d'une source précieuse de renseignements.

A chaque époque ses vandales....

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum