BRÈVES RÉVISIONNISTES (07/02/2016).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BRÈVES RÉVISIONNISTES (07/02/2016).

Message par Katyn le Mer 10 Fév - 7:47

7 février 2016



Ben Bradberry
:
"c'est aux adversaires de prouver".
 affraid



Benton L. Bradberry est l'auteur de "The Myth of German Villainy"
(Le mythe de la scélératesse allemande), ouvrage paru en juillet 2012
mais qui n'a pas fait grand bruit jusqu'à récemment où l'auteur a été interviewé,
le 18 janvier dernier, par le fougueux Américain Jim Rizoli, créateur de la LOER
(League of Extraordinary Revisionists) qui a déjà interviewé Fred Leuchter,
le Pr Faurisson, Germar Rudolf, Bradley Smith, Fredrick Töben.

Ben Bradberry est un ancien pilote de l¹aéronautique navale américaine qui, tout seul,
a travaillé longuement sur le sujet du révisionnisme historique de la Deuxième Guerre mondiale
(il possède un diplôme en sciences politiques).
Les anglophones pourront en savoir plus en écoutant son interview à l'adresse suivante: study
https://theendofzion.com/2016/01/18/jim-rizoli-interviews-benton-bradberry-a
uthor-of-the-myth-of-german-villainy/


Nous avons trouvé intéressante la réponse qu'il a faite, sur la page d'Amazon consacrée à son livre,
à un commentateur exterminationniste hostile.
Voici ce qu'il écrit (traduction rapide):  study

< START>

Monsieur,

dans les débats, dans les conversations normales ou dans la jurisprudence anglo-saxonne,
il est de la responsabilité de l'accusateur ou de la personne qui soumet une proposition
d'apporter la preuve de ce qu'elle affirme.
Il ne suffit pas de se borner à déclarer quelque chose sans en apporter la preuve.
Celui qui vous écoute ne peut pas prouver le contraire de ce que vous avancez.
C'est à vous de prouver que vous avez raison.

Prenons un exemple.

Vous racontez à un groupe d'amis:

" Pendant que je me promenais dans les bois j'ai vu atterrir une soucoupe volante
dans une clairière.
Trois hommes en sont sortis et ont déambulé.
Ils m'ont même pris mon chien, puis ils ont réintégré l'engin qui est reparti et a disparu."

Celui qui vous écoute vous dira:

"Je ne te crois pas. As-tu la preuve que les choses se sont passées ainsi ? "

Vous répondez:

" Oui, j'ai des témoins.
Il y avait avec moi deux personnes qui te jureront qu'elles ont vu ça elles aussi.
Et puis, mon chien a disparu. Tu as vu mon chien? Non? Bon, alors,
comment peux-tu dire que ça n'a pas eu lieu? ".


Alors vous demandez:

" Est-ce que tu as 'vraiment' une preuve, comme une photo,
ou même des traces de brûlures sur le sol, ou quelque chose ? "

Il vous répond:

"Non, mais tu peux faire confiance à mes témoins. Ils ne raconteraient jamais un mensonge."

Eh bien c'est un peu ça, en résumé, l'histoire de "l'Holocauste":

- pas de preuve matérielle que quoi que ce soit de cet "Holocauste" se soit jamais produit,
mais des milliers de "témoins oculaires", tous juifs, d'ailleurs,
racontant des histoires qui ne collent pas, qui se contredisent, la plupart si absurdes
qu'il n'est pas possible à une personne douée de raison d'en croire le moindre mot.

   Encore ceci :  scratch

Vous dites :

"J'ai vu qu'on a entassé 2.000 juifs dans la  'chambre à gaz' d'Auschwitz,
et, 15 minutes plus tard, on a ouvert la porte et ils étaient tous morts.
Et ce n'est pas tout: ils ont répété l'opération toute la journée, et jour après jour,
jusqu'à la fin, ils ont gazé et brûlé 4 millions de juifs.


En fait, avec cette méthode, ils ont, sur une période de 6 semaines de 1944,
gazé 440.000 juifs hongrois, puis ils se sont débarrassés de leurs corps en les brûlant
dans leurs crématoires afin qu'il ne reste pas la moindre preuve de ce qui s'était passé.

" Votre interlocuteur demande:

"Quelle preuve as-tu ?"

Vous répondez:

"J'ai 5.000 témoins oculaires juifs, tous des 'survivants d'Auschwitz'.
Mais je n'ai pas de preuve 'scientifique' parce que ces filous d'Allemands
ont tout détruit avant de partir.
Par conséquent il faut que tu croies les 'témoins oculaires'."

Vous les juifs vous êtes peut-être beaucoup plus intelligents que nous tous,
comme vous le prétendez, mais même nous, les Goyim, nous ne sommes pas assez bêtes
pour avaler ça.

Donc, Mr Irving White [nom du commentateur], c'est à vous,
qui avancez ces allégations absurdes sur l'Holocauste, d'en apporter la preuve
et non à nous, les "négationnistes",  d'en démontrer la fausseté.
Jusqu'à présent, vous n'avez pas apporté de preuves,
mais comme les juifs contrôlent les médias partout en Occident,
vous avez convaincu le public peu informé que l'Holocauste a réellement eu lieu.

Heureusement, il y a ici et là suffisamment de gens intelligents
qui demandent vraiment des preuves.
Nous, "négationnistes", demandons simplement UNE preuve.

La balle est dans votre camp, Irving.

Ben Bradberry


< END>

Cette réponse de Ben Bradberry n'est pas sans nous rappeler un article du Pr Faurisson
du 1er avril 2001 intitulé "Le pêcheur, la carpe et le révisionniste".
On le trouvera ici en pièce jointe : study
http://robertfaurisson.blogspot.it/2001/04/le-pecheur-la-carpe-et-le-revisionniste.html

"Le mythe de l'infamie allemande" study  
http://liberation-44.forumactif.org/t3454-le-mythe-de-l-infamie-allemande
avatar
Katyn

Messages : 160
Date d'inscription : 21/02/2014
Age : 51
Localisation : Katyn (Pologne)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum