10 décembre 1899 : naissance d’Albert Paraz.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10 décembre 1899 : naissance d’Albert Paraz.

Message par Terreblanche le Mer 10 Déc - 11:10


10 décembre 1899 :
naissance d’Albert Paraz.






Albert Paraz est né à Constantine (Algérie française) le 10 décembre 1899.

Albert Paraz suit une formation d’ingénieur chimiste, avant de débuter une carrière d’écrivain
pendant l’entre-deux-guerres, puis de journaliste.



En 1934, il se lie d’amitié avec l’écrivain Louis-Ferdinand Céline,
avec qui il entretient une correspondance fournie (qui sera plus tard partiellement publiée).
Céline le recommande à son éditeur, Robert Denoël, qui publie ses premiers ouvrages.



Albert Paraz soutient ardemment Céline après-guerre, lorsque que celui-ci est exilé
au Danemark; il a raconté l’histoire de cette lutte, qui a abouti au procès Céline,
dans trois pamphlets :

- Le Gala des vaches (1948) ;

- Valsez saucisses (1950) ;

- et, posthume, Le Menuet du haricot.



En 1948, Paraz écrit dans Le Gala des vaches :

« J’ai connu Céline en 1934, dans un bistro rue Lepic. [...]
Plus tard, je lui ai donné le manuscrit de Bitru, il l’a lu et m’a dit : »
Va voir le père Denoël, c’est un Belge !
»

Il me disait c’est un Belge comme il eût dit c’est un faible, ou un demi-fou, ou un faisan,
ou un pigeon, quelque chose de tout à fait morphologique et déterminé mais va savoir en quoi ?
C’est un des mots de Céline les plus hermétiques, que je n’ai pas encore élucidé mais qui,
nonobstant, m’a rendu d’énormes services.

Un maître mot, un mot magique :

quand j’avais des discussions avec Denoël je me disais :
t’en fais pas, c’est un Belge ! »



En 1950, il préface Le Mensonge d’Ulysse de Paul Rassinier.
Cette préface valut un procès à Rassinier et Paraz et l’exclusion du premier du parti socialiste.
Cette préface sera enlevée dans les rééditions.



Dès 1951, Albert Paraz collabore à Rivarol ou il est le titulaire
de la chronique radiophonique. Il s’y pose en anarchiste de droite.



Albert Paraz est le créateur du personnage de Bitru, citoyen français moyen en butte
aux vexations de la société et du monde du travail.
Jacques Prévert collabore avec lui sur l’adaptation cinématographique de Bitru
et des Repues franches, sous le titre L’Arche de Noé (1947).



En 1956 il racontera, sur un disque 45 tours enregistré par Paul Chambrillon :

« Une des premières fois que j’ai vu Céline,
c’est quand il est arrivé chez Denoël au pas de charge.
Devant la porte, il a filé un glaviot en plein milieu,
puis il a renversé toutes les tables.
Denoël, qui était en-dessous, se cachait.
Et lui, Céline, il gueulait :
« Où que t’es, dame dénuée de vertus , que je t’arrache un œil ? »
Et c’était pas une attitude !
On croyait voir un écrivain, on trouvait un homme
.
»



Il décède à Vence le 2 septembre 1957.








Source : study


http://la-flamme.fr/category/non-classe/

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: 10 décembre 1899 : naissance d’Albert Paraz.

Message par Terreblanche le Jeu 10 Déc - 14:20


_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum