8 août 1944 : mort de Mikael Wittman.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

8 août 1944 : mort de Mikael Wittman.

Message par Terreblanche le Ven 8 Aoû - 4:53


8 août 1944 :
mort de Mikael Wittman.




(22/04/1914 - 08/08/1944)





(Mikaël Wittman repose avec son équipage)

Il parait, que c'est toujours la tombe la plus fleuries du cimetiére ???
En tous cas ,trés joli cimetiére ,




Michaël Wittmann:



Vient au monde le 22 avril 1914 dans la ferme familiale de Vogetal
à quelques kilomètres d'Oberpfalz..

Peu sérieux en classe, seule la chasse le passionne.

Le 01 février 1934 Wittmann .rejoint le Reichsarbeitdienst (RAD) pour y travailler.
Le 30 octobre 1934. il prend finalement la décision de s'engager
dans la toute jeune Wehrmacht.
Il signe au 19. I.R comme simple soldat. Le 30 septembre 1936,
Michael. quitte la Heer pour rejoindre en avril 1937.
le régiment d'élite SS "Leibstandarte SS Adolf Hitler" (LSSAH). .
Wittmann
se familiarise avec le pilotage des automitrailleuses Sd.Kfz.222 et Sd.Kfz.232.

En septembre 1939, Wittmann est engagé dans la campagne de Pologne.
Le jeune SS-Unterscharführer commande une automitrailleuse de la compagnie
d'éclairage du régiment.
Quelques semaines plus tard Michael part pour Berlin afin d'y suivre des cours
sur la guerre des blindés.
En février 1940 il rejoint la SS-Sturm-Batterie de la Leibtsandarte
et y commande un canon d'assaut de type Sturmgeschutz III Ausf A.
Il combat ensuite en Yougoslavie puis en Grèce,
à la tête d'un peloton de StuG III.
Wittmann y acquiert une solide réputation de "chasseur" solitaire.

Le 11 juin 1941, la 1. SS I.D. (mot) "Leibstandarte SS Adolf Hitler"
est transférée à l'Est en préparation à l'opération "Barbarossa".
Le 22, les armées du IIIe Reich déferlent sur l'URSS.
La division SS de Wittmann est affectée au Groupe d'Armées Sud
et opère principalement en Ukraine.

Le 12 juillet notre homme est décoré de la Croix de Fer de seconde classe
pour avoir détruit plusieurs chars soviétiques.
En septembre, il est décoré de la Croix de Fer de première classe ,
pour la destruction de six T-34 de l'Armée Rouge dans la zone de Rostov sur le Don ...
Une légende est en train de naître.

Wittmann est alors promu SS-Oberscharführer.
Il reçoit l'ordre en juin 1942 de quitter l'URSS pour suivre
des cours à la SS Junkerschule de Bad Tölz en Bavière (école d'officiers).
Pendant ce temps son unité change d'organisation, pour devenir une division
d'infanterie mécanisée : 1. SS Panzer-Grenadier Division "Leibstandarte SS Adolf Hitler".

Quelques jours avant Noël,le 21 décembre 1942 très exactement,
Michael Wittmann devient SS-Untersturmführer.
Il reçoit en même temps sa nouvelle affectation.
Il fait désormais partie de la toute récente 13. Kompanie équipée du nouveau char
lourd PzKpfw VI Ausf E "Tiger".
Dans un premier temps il commande un Panzer III Ausf L et a pour travail de protéger
les Tigres des attaques de l'infanterie ennemie.
En juillet 1943!, il prend le commandement de l'un des treize Tigres
de la division dans le cadre de l'opération "Zitadelle"! (bataille de Koursk).

Dès le premier jour de l'assaut, Wittmann se distingue :

- Il engage son Tigre dans un sous-bois puis débouche à la lisière d'une forêt...
Sans s'en rendre compte jusqu'alors il se retrouve posté derrière la ligne de feu
des T-34 soviétiques !
Prenant le soin de signaler sa position et de demander du renfort,
il passe à l'attaque et fait sauter trois T-34 avant d'être à son tour toucher
par un obus de 76 mm.
Une fois la chenille de son char réparée,il repart au combat et augmente son score
de huit T-34 et de 7 canons antichars.
La 52e Division de la Garde se souviendra de Wittmann !
Le lendemain il ajoute à son tableau de chasse deux T-34, deux canons d'assaut SU-122
et trois tanks légers T-60. Si Wittmann remporte succès sur succès contre les T-34 et les KV,
il n'en va pas de même pour les armées allemandes qui ne peuvent percer
les lignes soviétiques.

Le 29 juillet 1943, la 13. Kompanie devient le Schwere SS Panzer Abteilungen 101,
pour bataillon SS de chars lourds No. 101.
L'unité en théorie indépendante et rattachée de facto à la LSSAH.
Quant à cette dernière elle change à nouveau de statut pour devenir
la 1. SS Panzer Division "Leibstandarte SS Adolf Hitler".
Wittmann combat en octobre dans la région de Kiev,
où il détruit une vingtaine de tanks soviétiques.
En novembre il est dans la zone de Zhitomir.
Afin de prévenir une offensive soviétique, le QG décide d'attaquer par surprise les T-34
et de reconquérir la ville de Brusilov.
Tandis que quelques Pz VIe fixent les défenses des Soviets, Wittmann faufile son Tigre
et contourne le dispositif.
Attaquant par surprise, il détruit coup sur coup deux T-34.
Cependant un troisième tank russe cherche à l'éperonner afin de l'immobiliser.
L'opération ne réussit qu'en partie et les tankistes soviétiques sautent sur la caisse du Tigre
afin de détruire le compartiment moteur à coups de grenades.
Alors que balles et obus fusent dans tous les sens, Wittmann émerge de sa tourelle
comme un diable de sa boite et repousse les assaillants à l'aide de son pistolet...

L'art et la manière d'alimenter une légende !

Le 13 janvier 1944, Michael Wittmann et son canonnier Balthasar "Bobby" Woll reçoivent la Croix de Chevalier pour avoir stopper avec quelques uns de leurs camarades l'attaque d'une brigade blindée ennemie.
A peine décoré, toujours le 13 janvier, Wittmann repart au combat
et s'adjuge 19 T-34 et T-34/85 supplémentaires.
Il atteint ainsi le score exceptionnel de 88 blindés détruits.
Le lendemain, il apprend sa promotion au grade de SS-Obersturmführer.
Peu de temps après, il reçoit un télégramme d'Hitler,
l'assurant de sa gratitude et le convoquant à la "Wolfsschanze"
(la tanière du loup ) pour y recevoir une nouvelle décoration :
les Feuilles de Chênes.

Wittmann devient un héros national que la propagande s'empresse de faire connaître
à toute l'Allemagne !

En mars, le Schwere SS Panzer Abteilungen 101 est retiré du front
pour se reconstituer en Belgique.
Wittmann, qui revendique alors 119 victoires,se voit confier le commandement
de l'une des compagnies du bataillon.
Le 01 mars 1944, il épouse Hildegarde Burmester avant de repartir
pour son nouveau cantonnement à Beauvais (France).
Le 06 juin 1944 les alliés débarquent en Normandie.
La 1. SS Panzer-Division "Leibstandarte SS Adolf Hitler" est en réserve stratégique
au côté de la 12. SS Panzer-Division "Hitlerjugend"
et de la Panzer Lehr Division du général Fritz Bayerlein.
Du 06 au 12 juin le bataillon de Wittmann fait mouvement pour rejoindre
la Normandie via Paris.
Sous les assauts aériens quotidiens des Jabos les Tigres arrivent enfin à Montbrocy.
Le 12 juin ,les tankistes sont prêts à en découdre avec les alliés.
Wittmann et sa compagnie sont stationnés à côté de Villiers-Bocage
au Sud de Tilly-sur-Seulles.

Le 13 juin au matin, Michael Wittmann s'apprête à un réaliser
un exploit militaire qui marquera à jamais les annales de la guerre blindée ...

Nous retrouvons Michael Wittmann à la tête de quatre PzKpfw Ausf E "Tiger"
et d'un Panzer IV, embusqués sur les flancs de la colline n° 213.
Ses ordres sont simples : Stopper l'avance de la 7th Armored Division,
qui cherche à déborder le dispositif allemand et à atteindre Caen.

A 06h30 Wittmann repèrent sur la nationale 175 une colonne blindée
britannique en progression.
Il s'agit des engins du 4th Yeomanry Regiment "Sharpshooters" affecté
à la 22nd Armored Brigade.
Michael ordonne à ses tankistes de retenir leur feu jusqu'à une distance
comprise entre 100 à 200 mètres.
La tourelle du Tigre de Wittmann pivote et suit lentement le véhicule de tête, puis soudain !
Dans un bruit assourdissant, le 88 fait feu.
En quelques secondes, deux chars Cromwell s'embrasent,
puis un half-track de commandement.
Wittmann décide de s'engager dans le bourg via une rue perpendiculaire à la RN 175.
Ce faisant, il passe à quelques mètres d'un blindé britannique,
caché par la fumée des explosions.
Le Tigre fait un passage en force exposant son flanc au canon de 75 mm
du Cromwell qui bizarrement ne fait pas feu !? Et pour cause...
le canonnier anglais pris de panique vient de quitter son poste,
laissant le Cromwell désarmé !
Lors de sa progression Michael et son équipage se rendent très vite compte
qu'ils ont à faire à une importante concentration de tanks et de canons antichars.
Le Tigre recule puis fait demi-tour dans le but de repartir par le chemin emprunté
quelques minutes auparavant.
Cette fois-ci, le Cromwell toujours embusqué ouvre le feu à courte distance,
son canonnier venant enfin de reprendre son poste.
Deux obus frappent la cuirasse du char lourd allemand, mais ne peuvent pénétrer le blindage.
En réponse le canon KwK 36 de 88 mm tonne et fait littéralement voler en éclats le Cromwell.
Cette affaire étant réglée, Wittmann poursuit son repli tandis que son chauffeur
emballe le moteur Maybach HL-230 du char lourd.
Après s'être ravitaillé en munitions et carburant, le Tigre revient à l'assaut,
et détruit un Sherman Firefly, seul tank dangereux pour le Tigre
avec son canon de 17 pounders.
La colonne britannique est en pleine débandade.

Michael en profite et détruit avec ses camarades 27 véhicules en moins de cinq minutes !
Les Tommies finissent par réagir et ripostent à l'aide d'un canon antichar de 17 pdrs.
Le Panzer IV et trois des Tigres, dont celui de Wittmann, sont touchés.
Les équipages évacuent...
Mais Villers-Bocage est toujours une ville allemande et les anglais
ne prendront pas Caen avant de longues semaines.

Le 25 juillet 1944, Michael Wittmann reçoit, sur recommandation
de l'Obergruppenführer-SS "Sepp" Dietrich, les Glaives pour
sa Croix de Chevalier avec Feuilles de Chêne.
C'est Adolf Hitler en personne qui décore le tankiste, lui annonçant
sa promotion au grade de SS-Haupsturmführer (capitaine).
Le IIIe Reich ayant besoin de héros, mais vivants,
le haut-commandemnt propose à Wittmann de devenir instructeur.
Ce dernier refuse et repart se battre en Normandie dès le 06 juillet.
Il participe à la bataille de Caen à bord de son Tigre.
En août il est basé à Cintheaux avec les restes
du Schwere SS Panzer Abteilungen 101, fort éprouvé par les récents combats.
Le 08 août le Tigre de Wittmann fait mouvement près de Cintheaux,
à Gaumesnil, lorsque le blindé est touché de plein fouet par une roquette
tirée par un Typhoon Mk IB anglais.
Le char explose, projetant sa tourelle à plusieurs mètres de hauteur.

L'équipage meurt sur le coup. *
(Retrouvé en 1983 lors de la construction d'une route).

Le SS-Haupsturmführer Wittmann avait détruit 141 chars ennemis.
Lui et son équipage furent inhumés au cimetière militaire allemand de la Cambe
(Calvados) en Normandie.

Wikipédia : study
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Wittmann


Photos - Cimetière allemand de La Cambe

Cimetière allemand de La Cambe Photos du Calvados ...
Basse-Normandie Calvados Cimetière allemand de La Cambe
Cliquez study
www.france-voyage.com/photos/cimetiere-allemand-cambe-7086.htm







Source : study



http://la-flamme.fr/category/non-classe/

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 68
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum