Réaction en chaîne contre les victoires révisionnistes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réaction en chaîne contre les victoires révisionnistes.

Message par Rudel le Dim 13 Juil - 7:19



On va voir qu'à l'ONU le Système s'est doté d'un puissant "expert" en matière
de lutte contre le révisionnisme en la personne du Kenyan M. Mutuma Ruteere
(traduction TRES rapide): study

http://blog.unwatch.org/index.php/2014/06/30/un-racism-expert-condemns-holocaust-denial/

< START>


A l'ONU un expert en matière de racisme condamne le négationnisme.

30/06/2014

Contrairement à son prédécesseur discrédité, le Conseil des droits de l'homme n'a pas passé
une seule résolution condamnant l'antisémitisme.
(La Commission des droits de l'homme avait pour habitude de condamner l'antisémitisme
dans 3 résolutions distinctes chaque année.
Les choses n'ont pas beaucoup changé depuis notre Bulletin sur
"Les Nations unies et l'antisémitisme" de 2004 à 2007.)

Toutefois, il faut signaler une initiative bienvenue: M. Mutuma Ruteere,
expert de l'ONU en matière de racisme, de discrimination, de xénophobie et d'intolérance,
a eu des mots très durs pour les antisémites à travers le monde.
Dans son très récent rapport, l'expert a consacré un chapitre entier à
"la lutte contre le négationnisme et la distorsion de l'histoire" et un autre chapitre
pour décrire les méthodes permettant de combattre efficacement les néo-nazis et les skinheads.

Notamment, ce rapport définit et condamne explicitement le négationnisme moderne.

Il définit comme suit le négationnisme:

1) la négation de l'assassinat de six millions de juifs pendant
la Deuxième Guerre mondiale;


2) la proclamation que les Nazis n'avaient pas de politique officielle
ou d'intention d'exterminer les juifs;


3) les camps d'extermination et de concentration comme Auschwitz-Birkenau
n'ont jamais existé [sic! Bocage].

L'expert explique que, alors que l'Holocauste
"fait partie des événements bien documentés de l'histoire récente",
le négationnisme est motivé directement par l'antisémitisme et sert d'outil pour promouvoir
la conspiration de la domination du monde par les juifs.
Cet antisémitisme, poursuit l'expert, se manifeste aussi dans des événements et des actions
ouvertement antisémites tels que les énormes obsèques militaires d'un officier SS,
la célébration d'une victoire militaire nazie et la promotion d'opinions antisémites
par un comédien (allusion au "comédien" français Dieudonné)
et autres personnalités publiques.

M. Ruteere souligne plusieurs efforts et initiatives de certains pays pour lutter contre l'antisémitisme.
En particulier, il "met l'accent sur l'importance de la criminalisation,
dans leur législation nationale, de l'approbation, la négation ou la minimisation
de l'Holocauste"
.
La République tchèque, la France, l'Allemagne, la Hongrie, l'Israël, la Lituanie, le Luxembourg,
la Pologne et la Roumanie considèrent explicitement le négationnisme comme un crime,
mesure qui, aux yeux de M. Ruteere, est capitale pour combattre "les idéologies racistes"
et "les discours de haine".

Cependant, en dépit du fait que de nombreux pays commémorent l'Holocauste, l'antisémitisme,
le négationnisme et les théories du complot à propos des juifs
"persistent dans les sociétés à travers l'Europe".
Une des meilleures solutions pour lutter contre de tels fléaux, note M. Ruteere,
se trouve dans l'éducation et "il recommande que les Etats veillent
à ce que l'enseignement de l'Holocauste soit inclus dans les programmes scolaires"
.

En conséquence, l'expert de l'ONU recommande que tous les pays adoptent des dispositions
pour accroître les sanctions en cas de crimes réputés motivés par l'antisémitisme
(paragraphe 53) et pour freiner activement la montée et l'influence des groupes néo-nazis
et skinheads (57/58 ).
L'expert de l'ONU appelle également tous les pays à préserver activement
"les sites de l'Holocauste qui ont servi de camps de la mort nazis,
de camps de concentration et de travail forcé"
et il "encourage les Etats à prendre
des mesures législatives, policières et éducatives pour mettre un terme au négationnisme" (60).

M. Ruteere rappelle au public l'adage souvent utilisé, mais pourtant rarement pratiqué
du "Plus jamais ça!", qui reste malheureusement ignoré aujourd'hui.

M. Ruteere écrit:

"L'Holocauste est un puissant témoignage de la nécessité de protéger,
de promouvoir et de défendre les droits de l'homme...
en promouvant le souvenir de l'Holocauste, les gouvernements peuvent également s'élever contre les manifestations contemporaines de racisme, d'antisémitisme et autres formes d'intolérance"
.

< END>







_________________



"Un bon pilote revient même à pied"
avatar
Rudel

Messages : 377
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum