Victoire du révisionnisme historique.

Aller en bas

Victoire du révisionnisme historique.

Message par Terreblanche le Sam 21 Juin - 9:10




Le parcours du révisionnisme français est jalonné de moments inoubliables,
les uns malheureux, d'autres réjouissants...
La date de ce jour, 15 juin,fait partie de ces derniers.

Dans l'ordre chronologique:


1) C'est, en 1985, la date de la soutenance de la fameuse "Thèse de Nantes",
thèse soutenue par le Dr Henri Roques devant l'Université de Nantes et dont le titre était:

"Les confessions de Kurt Gerstein. Etude comparative des différentes versions".

Ce travail lui avait valu la mention "Très Bien", au grand scandale de la communauté juive qui, à la suite d'intenses pressions, avait fini par obtenir du ministre
de l'enseignement supérieur de l'époque,
M. Alain Devaquet, qu'il annule la soutenance de cette thèse(et non la thèse elle-même) pour un vice de forme secondaire, mesure unique et inique
dans l'histoire de l'Université.

Si, dans l'histoire du révisionnisme on voit ressurgir régulièrement de vieux serpents de mer
qu'on croyait définitivement terrassés (le savon juif,etc.), en revanche le rapport
du SS Gerstein a été, lui, complètement éreinté par le travail solide et convaincant
du Dr Roques puisque plus personne aujourd'hui, semble-t-il, ne le brandit contre les révisionnistes.


Ayons une pensée pour l'imperturbable Dr Henri Roques
qui nous a quittés le 16 mars dernier
.

2) C'est, en 1995, la date de la capitulation de Jean-Claude Pressac.
Les correspondants qui ignorent le personnage pourront se rendre à l'adresse suivante
d'un article du Pr Faurisson:


http://robertfaurisson.blogspot.be/2005/06/il-y-dix-ans-la-capitulation-de-jean_15.html


Citons un passage de cet article:  study

<< Il y a donc dix ans, jour pour jour, le 15 juin 1995, Jean-Claude Pressac capitulait,
mais le texte de sa capitulation n¹a été rendu public ­discrètement ­qu'en petit caractère
et à la toute fin du livre que Valérie Igounet a publié à Paris, en avril 2000,
aux éditions du Seuil, sous le titre "Histoire du négationnisme en France".

Il est à craindre que bien des lecteurs de l'ouvrage n'aient eu qu'un regard distrait
pour ces deux demi-pages (p. 651-652) d'un vaste ensemble où V. Igounet
laisse la parole au pharmacien.
Ces demi-pages sont pourtant d'une importance capitale pour l'histoire de la controverse
sur les "chambres à gaz nazies". J.-C. Pressac y déclare tout bonnement
qu'en fin de compte le dossier officiel de l'histoire des camps de concentration nazis
est "pourri".

Il ajoute même que ce dossier est irrémédiablement "pourri" et qu'en conséquence
il est "destiné aux poubelles de l'Histoire" ! >>





_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3390
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 69
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum