Sur tous les fronts du 01/05/2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur tous les fronts du 01/05/2014

Message par Rudel le Jeu 1 Mai - 10:31

study



Un politicien italien parodie un poème sur la Shoah.
Des représentants de la communauté juive ont qualifié les propos de Beppe Grillo
"d'obscènes" et de "criminels"


http://fr.timesofisrael.com/un-politicien-italien-parodie-un-poeme-sur-la-shoah/

JTA 18 avril 2014

Beppe Grillo, un comédien italien devenu homme politique, a refusé de s'excuser au sujet
de sa parodie du poème de Primo Levi, relatif à l'Holocauste, qui visait à incriminer
le gouvernement italien et le système politique dans son ensemble.
Renzo Gattegna, leader juif italien, a dénoncé comme étant une "obscénité" la parodie publiée
sur le blog de Grillo.
Grillo, qui dirige le mouvement Five Stars contre le pouvoir en place, paraphrase
"Si c'est un homme", poème introduisant les mémoires de Primo Levi au sujet
de ce qu'il a traversé à Auschwitz.
La parodie, intitulée "Si c'est un pays", démolit la machine médiatique italienne,
le président Giorgio Napolitano, le gouvernement italien et l'ancien président honni,
Silvio Berlusconi.
Grillo a également utilisé une photo retouchée de la porte d'entrée du camp d'Auschwitz
où l'on peut désormais lire "P2 Macht Frei" en référence au bâtiment franc-maçonnique P2,
interdit dans les années 1980 après que des magistrats aient découvert que des centaines
de politiciens et autres élites en faisaient partie.
Gattegna, président de l'Union des communautés juives d'Italie (UCEI), a estimé que
cette parodie était une "profanation criminelle du principe de mémoire et une insulte
aux millions de victimes innocentes
" et qu'elle représentait
"une offense pour toute l'Italie".

Il affirme qu¹il s'agit d'une "provocation infâme" utilisée dans le but
de "provoquer les instincts antisémites les plus bas afin de les utiliser comme exutoire
en ces temps de crise
".
Refusant de s'excuser, Grillo a ajouté que Gattegna est "stupide,ignorant,
pas vraiment intelligent et qu'il dessert la communauté
", selon le "Jerusalem Post".

Grillo avance aussi que, toujours selon le journal israélien,
"lorsque vous touchez aux puissants, aux lobbies, ces lobbies marchands.
Ce sont eux qui se cachent derrière certaines tragédies
".

"Qui est derrière [Carlo] De Benedetti [un industriel juif italien], qui se cache derrière
les banques, les marchés financiers ?
"

Le pouvoir financier dont parle Grillo cité par le "Jerusalem Post"

" est responsable d'holocaustes une fois par an, par mois, par jour... le Rwanda,
le gaz en Syrie...
le système financier provoque la mort de milliers de personnes tous les jours
".













Les titres de la presse israélienne, le 24 avril 2014:

« 50.000 survivants de la shoah crèvent de faim ! »

Publié le : 24 avril 2014

http://www.juif.org/go-blogs-56930.php



Haaretz

(...)
2. Des dizaines de milliers de citoyens sous le seuil de pauvreté.
66% des survivants de l'Holocauste vivent avec moins de 3000 shekels par mois,
un tiers d'entre eux vivent seuls.

Yediot Aharonot
(...)
2. 50.000 survivants de la shoah vivent dans la pauvreté.
Il reste encore 193.000 survivants en vie en Israël.
1.000 meurent chaque mois.
Et des dizaines de milliers ont moins de 3.000 shekels pour vivre.


study scratch






Qui se souvient de cette incroyable décision de la Cour constitutionnelle de Madrid qui,
le 23 novembre 2007, avait jugé anticonstitutionnelle la loi antirévisionniste de 1995
au nom de laquelle le révisionniste Pedro Varela, propriétaire de la Libreria Europa
de Barcelone, avait été condamné à 5 ans de prison pour la diffusion de quelques livres?

Cette Cour, rappelons-le, avait décidé que:

" l'expression de doutes sur la réalité de l'Holocauste ressortissait
de la liberté d'opinion et que la sanctionner était contraire à la constitution
";
et qu'en revanche " la justification d'un génocide, quel qu'il soit ,
ce qui inclut l'Holocauste, est toujours sanctionnée
par une peine pouvant aller jusqu'à deux ans d'incarcération
"
(voy. n/message du 11/11/2007 intitulé "L'Espagne refuse de persécuter les révisionnistes!").
[Ce qui n'empêchera pas Pedro Varela de purger, de décembre 2010 à mars 2012,
15 mois de prison pour une autre affaire.]

Mais la décision de 2007 de la Cour constitutionnelle était devenue insupportable aux yeux
des censeurs et, le 20 septembre 2013, le conseil des ministres approuvait un projet
de nouveau Code pénal présenté par le ministre de la justice, Alberto Ruiz-Gallardon,
projet qui modifie l'article 510 de la loi organique du 23 novembre 1995.
Nous ne possédons pas le libellé exact de l'article mais il prévoit notamment ce qui suit:

- seront punis d¹une peine de prison ceux qui encouragent, promeuvent ou incitent
directement ou indirectement à la haine, à l'hostilité, à la discrimination,
pour motifs racistes et antisémites ";

- seront punis d¹une peine de prison ceux qui nient, banalisent gravement
ou exaltent les délits de génocides"

On peut constater sur la Toile que ce projet de loi ne recueille pas l'approbation générale
et une pétition a même été lancée pour le combattre.
Un Espagnol, Miguel Angel Garcia , est même allé jusqu'à accuser le ministre
de la justice de "délit de prévarication par abus d'autorité":

- pour lui, le ministre viole le principe de l'égalité de tous devant la loi en visant spécialement
celui qui est dit "antisémite", et il porte atteinte à la Constitution espagnole en proposant
une loi clairement contraire à une décision de la Cour constitutionnelle.
Ne pouvant évidemment déposer plainte devant le procureur, puisque ce dernier dépend
du ministère de la justice, M. Garcia a envoyé sa lettre aux Cortes Generales et à la presse
(400 envois en tout) pour "les prier d'obliger le coupable à renoncer
à son ministère et le traduire devant les tribunaux pour ses actes
";
on trouvera la traduction française de cette lettre en pièce jointe. (Merci au traducteur!).








Mahmoud Abbas




La presse diffusait abondamment, le 27 avril, la nouvelle selon laquelle Mahmoud Abbas
qualifiait l'Holocauste de "crime le plus odieux" de l'ère moderne...
Mais à qui , ou à quoi , Mahmoud Abbas doit-il sa conversion à l'exterminationnisme
alors que sous le nom de Abu Mazen il a publié, en 1984, un ouvrage largement
révisionniste intitulé "L'envers du décor : les relations secrètes entre le nazisme
et le sionisme
" qui,découvert par les responsables du site juif JSS News,
avait tant enflammé ces derniers que, le 27 avril 2011, ils avaient publié un article dans lequel
ils réclamaient de "Retirer le doctorat de Mahmoud Abbas pour négationnisme"
et que sa thèse de doctorat soit "retirée des étagères scolaires palestiniennes" ?

Qu'est-ce donc qui l'a fait changer d'avis? On aimerait savoir... scratch

On trouvera l'article de JSS News à l'adresse suivante: study

http://jssnews.com/2011/04/27/retirer-le-doctorat-de-mahmoud-abbas-pour-negationisme/





HONGRIE


Peres
:
La Shoah souille encore des liens entre Israël et la Hongrie
:
Un "train de la vie" particulier va voyager de Budapest vers Auschwitz.

Par Stuart Winer

27 avril 2014

http://fr.timesofisrael.com/peres-lholocauste-souille-encore-des-liens-entre-israel-et-la-hongrie/


Pour attirer l4attention sur une augmentation alarmante de l'antisémitisme en Hongrie,
un train transportant des survivants de l'Holocauste devait partir de Budapest vers le site
du camp de concentration d'Auschwitz en Pologne.
Le voyage en train fait partie de la Marche internationale des vivants,
qui coïncide avec la Journée du souvenir de l'Holocauste en Israël,
de dimanche soir à lundi.
Cette année, les événements portent sur la destruction de la communauté hongroise,
dont les trois-quarts ont été assassinés pendant l'Holocauste.
Des centaines de Juifs, y compris les survivants de l'Holocauste, des animateurs de jeunesse,
des dirigeants de la communauté juive hongroise et l'ambassadeur d'Israël en Hongrie Ilan Mor,
doivent tous se trouver à bord du train pour une traversée de plus de 500 km, selon Ynet.

Le président israélien Shimon Peres a préparé un message vidéo qui devait être diffusé
au cours d'une cérémonie à la gare centrale de Budapest avant le départ du train.

"La douleur de l'Holocauste, qui, à notre grand regret, s'est également produit en Hongrie,
est une douleur indélébile que nous ne devons pas oublier
", a déclaré Peres.
"Nous devons utiliser la mémoire de l'Holocauste comme un
pour la jeune génération afin qu'elle ne permette jamais que la haine,
le racisme et l'antisémitisme fassent partie de ce monde
."
"La Hongrie a connu de bons moments dans ses relations avec l'Etat d'Israël",
a déclaré Peres.
"Mais la Shoah a laissé une tache noire sur ces relations jusqu'à ce jour."

Les communautés juives locales ont accusé le gouvernement de ne pas admettre
le rôle du pays dans la déportation massive des Juifs pendant l'Holocauste,
ce qui a conduit certains groupes à boycotter les cérémonies commémoratives.

Le parti d'extrême droite Jobbik, arrivé en troisième place lors des élections ce mois-ci,
dont des membres ont été accusés de négationnisme, est une force de plus en plus puissante
dans le paysage politique hongrois

_________________



"Un bon pilote revient même à pied"
avatar
Rudel

Messages : 378
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 44
Localisation : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum