L'épuration : tortures et assassinats.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épuration : tortures et assassinats.

Message par Terreblanche le Dim 6 Avr - 9:14

"C'était une nécessité" ......

Certainement pas.!!!!

Car ce que l'on a appelé "l'épuration" a non seulement marqué du sceau
de l'injustice et de l'horreur la lbération tant attendue mais a failli entraîner
la France dans l'esclavage communiste...
Car c'est le "parti communiste",le premier parti de la collaboration en 1940
avec l'envahisseur qui a mené l'essentiel de l'épuration sanglante,
avec les arrestations arbitraires,les exécutions sommaires et pire encore,
les tortures les plus atroces..


C'est Jean-Paul Sartre qui après avoir fait applaudir ses pièces de théâtre
par les officiers allemands et passé les années d'Occupation dans l'opulence,déclarait que:


" tous les écrivains qui ne sont pas marxistes sont des chiens"...


A la tête du Comité national des écrivains ,il se livrait alors à la plus impitoyable
chasse aux sorcières,digne des inquisiteurs les plus fanatiques !

Cependant, des résistants authentiques, et sans doute mème les plus héroiques  
manifestaient leur indignation devant la façon dont on trahissait leur idéal...
Citons le colonel Rémy, Jacques Perret,Michel de Saint-Pierre,André Figuéras,
le docteur Plat ,le Père Bruckberger, Michel de Camaret et son frère Jean-Louis,
Alain Griotteray, Jean-Baptiste Biaggi ....


   L'heure n'était pas à la justice...


Elle était à la vengeance, aux règlements de comptes sous couvert de politique...  


Surtout, le parti communiste allait vite pour éliminer des opposants potentiels à son entreprise...
Ainsi ses hommes de main tuaient des résistants coupables de n'ètre pas moscoutaires...

Ainsi le 16 février 2002, le journal  Lyon-Figaro publiait à la une, sous le titre:

"L'honneur retrouvé"
la photo d'un jeune homme, Raymond Gras

                        "fusillé à 17 ans par méprise"

"Raymond Gras , jeune combattant de l'armée secrète,
d'une famille qui avait en 1940 recueilli cinq soldats français en fuite,
tombe le 16 juillet 1944 entre les mains des FTP communistes...
Trainé sur les places publiques, présenté comme un traitre, on finit par le ligoter
au restaurant Brosse à Saint-Victor-sur-Rhin, les yeux arrachés et pendants..."
Il meurt atrocement comme le raconte un témoin qui révélera cela en 1995,  
voulant décharger sa conscience avant de mourir"...  


Dans sa magistrale et courageuse "Histoire de l'Epuration":
( éd.Fayard) Robert Aron : rapporte de multiples exemples de l'horreur,
de la cruauté qui accompagnera des milliers d'assassinats.

Citons celle-ci :

 " Près de Limoges, une jeune fille de la région, Mlle d'Armagnac,  
dont la famille est propriétaire d'un château,se marie à l'église de son village:

- à la sortie de la messe, sur le parvis, des maquisards l'enlèvent ainsi que son mari,
le curé qui les a bénis et un témoin...
Le lendemain , à l'aube, on la fusillera en toilette de mariée...

Motifs invoqués:

"d'abord chatelaine, en second,elle a soigné des miliciens.."
" Parce qu'il possédait un vaste domaine et un château historique, et sous prétexte
qu'il avait toujours professé des idées monarchistes, d'ignobles individus ont arrèté,
le 22 août 1944, le comte Christian de Lorgeril...complétement nu,
le malheureux dut s'asseoir sur une baïonnette.
Puis, il eut les espaces métacarpiens sectionnés, les pieds et les mains broyés..
Les bourreaux lui transpercèrent le thorax et le dos avec une baionnette rougie au feu.
Le marthyr fut ensuite plongé dans une baignoire pleine d'essence à laquelle
les sadiques mirent le feu..." [/i]
(témoignage de François de Menthon, ministre de la Justice après la Libération..)

Mais outre l'épuration sauvage les tribunaux le plus souvent sous le contrôle
ou la pression des communistes rendaient une justice....révolutionnaire!

Si bien que  Pierre-Henri Teitgen,devenu ministre de la Justice, dressant,
à la tribune de l'Assemblée nationale,le 6 août 1946,le bilan des quelques
100 000 (cent milles) condamnations prononcées jusqu'à cette date
par les Cours de justice et les chambres civiques, répondait à ceux qui souriaient
en constatant que c'était bien peu:

"Vous jugez sans doute que, par rapport à Robespierre, Danton,
et d'autres le Garde des Sceaux qui est devant vous est un enfant...
Eh bien! ce sont eux, Messieurs, qui sont des enfants si l'on en juge par les chiffres..."
 

L'épuration frappait aussi la presse, l'armée,les entreprises (Louis Renault,
jeté en prison assassiné et captation de son usine par ...les communistes)...

Partout en définitive, la traque des collaborateurs et des traîtres ( il y en avait eu bien sur)
devenait prétexte à éliminer beaucoup plus tous ceux qui présentaient un danger
pour le parti de Maurice Thorez, l'ancien déserteur et de Georges Marchais,
l'ouvrier de chez...Messerschmitt...

Près d'un million de Français furent ainsi arrètés, emprisonnés souvent,
torturés fréquemment, des milliers exécutés...
Quand aux exécutions sommaires, le nombre de 105 000 fut donné à l'époque
par le ministre de l'intérieur...


Des historiens l'ont contesté mais n'ont pas nié l'ordre de grandeur...





(Femmes françaises accusées de collaboration tondues à Paris le 21 juin 1944)

La France libérée avait ainsi connu l'avant-goût
de ce qu'eût été une prise de pouvoir stalinienne...
*  


*Sources:(Voy. Dictionnaire de la réplique.
Centre H.et André Charlier.Editions:Godefroy de Bouillon;1er tr.2004,p.192-193)

_________________
Cordialement.  

avatar
Terreblanche
Admin
Admin

Messages : 3389
Date d'inscription : 29/01/2010
Age : 69
Localisation : Sur ma terre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum